Petit-Saguenay, sur les routes de la consultation – Partie 2

La sécurité routière

Après la réflexion sur l’accueil des «VanLifers», les citoyens présents à la consultation du samedi 18 septembre 2021, à l’école Du Vallon, se sont penchés sur les problématiques rencontrées par l’ensemble des usagers de la route à Petit-Saguenay.

La deuxième partie de la consultation a été organisée sous forme d’exercices en autonomie. Un mini-sondage a révélé que deux tiers des participants se promènent très régulièrement à pied dans le village. Or, nos routes ne sont pas adaptées pour la marche. Il y a donc un réel enjeu sur la place des piétons, vis-à-vis des autos, au sein de Petit-Saguenay. 

On localise les problèmes

Le premier exercice invitait les citoyens à identifier, sur une carte du village, les zones précises où ils se sentent en sécurité ou non en tant qu’automobilistes, cyclistes et/ou marcheurs. Les résultats sont retranscrits sur les plans ci-dessous. Vous pouvez cliquez sur le lien ci-dessus pour pouvoir zoomer et lire chaque verbatim rapportés sur la carte, c’est-à-dire chaque parole, mot pour mot des participants.

Certaines zones ressortent comme prioritaires au travers de cet exercice : 

  • Les intersections au coeur du village :
    • Le carrefour de la poste, mélangeant et dangereux avec les poteaux
    • Les deux carrefours au coin de la route 170 côte, en arrivant de l’Anse St Jean
  • Vieux chemin St Louis partagés par beaucoup d’utilisateurs (marcheurs, VTT, skidoo, etc.)
  • Route 170, secteur de St Antoine, au niveau des exploitations agricoles
On s’informe sur ce qui existe

Le dernier exercice proposé en était un de photo-langage. Une multitude de photos d’aménagements ou de dispositifs favorisant le partage de la route ou la sécurité étaient placés sur une table. Les participants ont dû en choisir une et expliquer pourquoi elle leur plaisait particulièrement. Certains se sont même imaginés où cet aménagement pourrait être réalisé à Petit-Saguenay. Par exemple, un indicateur de vitesse en bas de la grande côte, un passage piéton en illusion 3D devant la COOP, etc. Les photos ayant suscité des réactions se trouvent sur le collage ci-contre.

Bilan

Ces exercices ont permis de mettre en évidence de nombreux enjeux de manière localisée. La municipalité se penchera sur un plan stratégique d’aménagement sur 2 ans, voire 4 ans. Il va falloir prioriser les sujets et imaginer des solutions répondant aux problématiques ciblées. Chaque projet d’aménagement ayant un impact important sur son environnement fera sûrement l’objet de nouvelles consultations publiques à l’avenir. Ensemble, nous allons améliorer la sécurité de nos routes, pour nous et nos enfants. 

Un grand merci à l’ensemble des participants !

Petit-Saguenay, sur les routes de la consultation publique – Partie 1

Accueil des “VanLifers” à Petit-Saguenay

Samedi 18 septembre 2021, une vingtaine de citoyens de Petit Saguenay se sont retrouvés à l’école Du Vallon pour une consultation publique sur le thème de la route. La matinée, très agréable dans les locaux neufs et illuminés de l’école, était divisée en deux parties :

  1. Comment se positionner face au phénomène grandissant des «VanLifers», ces visiteurs nomades qui cherchent des stationnements de nuit, partout au Québec ? 
  2. Quelles sont les problématiques rencontrées par l’ensemble des usagers de la route à Petit-Saguenay ? 

Le présent article va aborder le premier sujet de la consultation, c’est-à-dire l’accueil des “VanLifers”.

Mise en contexte

Intérieur du van de Christine Tremblay

Ce sujet d’actualité à été posé sur la table de la municipalité par Christine Tremblay, une citoyenne de Petit-Saguenay qui sillonne les routes du Québec au bord d’un van qu’elle a aménagé. Elle avait, pour l’occasion de la consultation, amené son fidèle compagnon à quatre roues pour permettre à l’ensemble des participants de voir l’intérieur du décor ! 

Face aux débordements de l’année passée, causés notamment par l’engouement pour ce mode de tourisme suite aux confinements, de nombreuses municipalités et régions ont fermé leurs portes à l’ensemble de la communauté des adeptes de van autonomes. À l’inverse, d’autres régions ont décidé d’encadrer leur venue. Du côté des instances générales du tourisme de la MRC du Fjord, nous avons appris que c’est un sujet sur la table pour la prochaine saison.

Déroulement de la consultation

Après une présentation de ce qu’est le “VanLifing” au travers du témoignage de Christine et du reportage 24h “La côte Nord choisit d’accueillir les VanLifers”, les participants ont eu l’occasion de poser des questions et d’échanger en grand groupe.

Ensuite, ils se sont séparés en sous-groupes pour faciliter la prise de parole et réfléchir plus concrètement aux avantages/opportunités et inconvénients/risques d’accueillir ces visiteurs nomades.

Enfin, un porte-parole par sous-groupe a partagé leurs réflexions à l’ensemble du groupe.

 

Réflexions et résultats

A l’évidence, que l’on soit pour ou contre, il devient impératif de se positionner sur le sujet car c’est un phénomène porté à s’accentuer dans les années à venir. De nombreux éléments de discussion font pencher la balance du côté de l’ouverture du village aux “VanLifers”, et cela dans une perspective d’écotourisme.

La présence de Franck Turcotte, directeur du Village Vacances de Petit-Saguenay, a permis de rassurer tout le monde sur le fait que cette clientèle est différente de la clientèle des camping traditionnels. Ce projet ne viendrait donc en aucun cas nuire à son activité touristique. Au contraire, en ayant des retombées économiques directes, ce projet pourrait venir dynamiser les activités déjà présentes à Petit-Saguenay, et en faire émerger de nouvelles. 

Bilan

Finalement, la grande majorité des participants étaient partants pour poursuivre la réflexion sur la manière d’accueillir les «VanLifers» à Petit-Saguenay. À travers un sondage proposé à la fin de l’exercice, une seule personne s’est abstenue de se positionner.

L’équipe municipale avait déjà imaginé trois endroits où des stationnements pouvaient potentiellement être créés. L’équipe de développement va donc travailler dans les semaines à venir sur des propositions (lieux, affichages, code ethique, etc.) qui prendront en compte les risques et mises en garde partagés par les citoyens. Ces propositions pourront être évaluées par la population lors d’une deuxième séance au courant des prochains mois.

Restez à l’affût !

Une nouvelle exposition patrimoniale à Petit-Saguenay

Mardi dernier, la communauté saguenoise était au rendez-vous pour inaugurer la toute nouvelle exposition patrimoniale à l’Église Saint-François d’Assise. Ouverte de 12h00 à 16h00 les vendredis et samedis jusqu’au 4 septembre, l’exposition met en valeur l’histoire de Petit-Saguenay et les gens qui y ont pris part. Une sélection de photos et objets qui témoignent du quotidien d’une époque révolue y sont présentés.

On en apprend notamment sur la navigation maritime à travers le territoire; l’essor de l’industrie forestière et du tourisme au début du 20e siècle ainsi que sur les figures importantes qui marqué la trajectoire de Petit-Saguenay.

Le maire Philôme La France était invité à faire une allocution devant l’Église Saint-François D’Assise. Il a profiter de cette opportunité pour remercier la générosité des collectionneurs Jean-Yves Côté et Richard Gagnon, le travail des muséologues Nancy Girard et Yves Dupéré ainsi que la précieuse collaboration du Comité culturel de Petit-Saguenay qui ont rendu cette exposition possible. Pour Mr. La France, celle-ci offre une belle occasion de reconnaître la contribution des pionnier·ère·s qui ont écrit l’histoire du village et de tisser le lien avec le présent et l’avenir de Petit-Saguenay qui se dessine. Il a ainsi souligné l’effervescence actuelle ressenti dans le village, faisant référence aux nouveaux projets de développement ainsi qu’à l’arrivée de nouvelles entreprises et arrivant·e·s qui poursuivent l’écriture de cette histoire.

Toutes les personnes présentes rassemblées devant le maire Philôme La France, sur le perron de l'église.

À l'aventure à travers le village avec le conteur Élias Côté!

Suite au vernissage de l’exposition, le conteur Élias Côté a invité l’assemblée à embarquer dans sa navette pour faire l’expérience du tour conté Odyssée. En sa compagnie, le groupe est allé voir le fjord et les chutes à Vidas le long du chemin du quai; a fait un arrêt au Musée l’Autodidacte, pour finir devant une maison centenaire qui fût à la fois utilisé comme atelier, télégraphe, épicerie et poste. Le conteur, exceptionnellement accompagné du propriétaire de la maison Richard Gagnon, ont partagé les histoires à saveur locale qui ont captivé l’audience.

Si vous voulez vous aussi faire l’expérience de l’aventure Odyssée guidé par l’unique Élias Côté, la navette décolle à 13h de l’église Saint-François d’Assise tous les vendredis et samedis de l’été. Il s’agit d’une opportunité unique de découvrir Petit-Saguenay grâce à l’art de la tradition orale. Les histoires qui vous seront racontés sont transmises de génération en génération : Élias Côté est le porteur d’une parole précieuse gardée vivante par le tour conté Odyssée.

L'arrêt au fjord est un moment magique, où vous pouvez sentir les vents du nordet et du noroît qui se rencontrent exceptionnellement à l'embouchure de la Rivière Petit-Saguenay.
La maison patrimoniale, d'hier à aujourd'hui.
Richard Gagnon, propiétaire de la maison patrimoniale, en personnage historique qui représente un quêteux.

La municipalité annonce une consultation publique sur des modifications à ses règlements d’urbanisme

La municipalité de Petit-Saguenay annonce une consultation publique sur des modifications qu’elle souhaite effectuer à ses règlements d’urbanisme concernant le quai, la zone agricole, les résidences de tourisme et les cantines mobiles.

Il était une fois, le nouveau logo de Petit-Saguenay

La municipalité de Petit-Saguenay, en collaboration avec LÜM design, a un nouveau logo !

La municipalité de Petit-Saguenay annonce son projet d’écoquartier

La municipalité dévoile son projet d’écoquartier sur la rue Eugène-Morin.