Embarquez dans la navette et découvrez les secrets de Petit-Saguenay avec le fameux conteur Élias Côté. Avec sa parole colorée, il vous fait découvrir les lieux les plus fascinants et les évènements les plus marquants de notre histoire locale.

Le point de départ est l’église Saint-François d’Assise de Petit-Saguenay. Vous aurez la chance de débuter votre parcours avec la visite de l’exposition Petit-Saguenay : l’héritage d’une population. Celle-ci raconte l’histoire des gens d’ici en présentant des photos d’archives ainsi que des objets précieusement sélectionnés chez des collectionneurs locaux.

Ensuite, au cours d’un tour guidé de 2h à travers le territoire, vous visiterez le quai municipal au coeur du fjord du Saguenay, le musée L’Autodidacte, le coeur du village, le Club des Messieurs et les chutes mythiques de Saint-Antoine. Il s’agit d’une occasion unique de vivre l’histoire saguenoise.

Indiquez votre participation et invitez vos ami(e)s sur l’évènement Facebook. Vous ne verrez plus jamais Petit-Saguenay de la même manière après votre tournée avec Élias. Bonne route!

Accueil et inscription 12h00
À l’Église Saint-François d’Assise
Départ de la navette 13h00 

Élias Côté raconte le fjord. Photo : Annie Perron
Embarquez dans la navette Odyssée!
Un arrêt au Musée l'Autodidacte
Élias Côté pose fièrement devant la photo de son grand-père Arthur. Photo : Le Trait d'Union

« Le conte, ça sert à tisser un lien entre le passé et des valeurs de base comme la solidarité, l’entraide et la compassion; de petites leçons de vie livrées avec humour pour les défis actuels.

Devenir conteur, ce n’est pas un choix offert à l’école des métiers!  Pour Élias, c’est une impulsion qui vient de l’intérieur. Il veut transmettre le sentiment d’appartenance dans le cœur des nouveaux arrivants. « La plus grande force qu’on a, c’est quand on appartient à quelque chose. » Élias dit qu’il appartient aux gens qui lui ont offert leur confiance, qui remontent son estime. La nature nous arrime aussi. Il appartient au croche dans la rivière, là où se niche le saumon, à la vue sur la montagne, à l’Anse au cheval sur le fjord. Ce n’est pas pour rien, quand on écoute Élias le conteur, qu’on entend des mots de forêt, car il y puise les racines de ses contes.  

Dans le tumulte du XXIe siècle, avec les échanges virtuels incessants, quand la mémoire vivante émerge des contes, il en ressort une puissance qui nourrit.»

– Marie-Claude Roy, «Quand la mémoire vivante inspire le présent», Le Trait d’Union.