17 mai 2022

Coeur du village : une dernière consultation avant d’aller de l’avant

Votre animatrice Juliette Charpentier, conseillère en développement durable et participation citoyenne à la municipalité.

Le mercredi 11 mai dernier avait lieu la dernière consultation publique pour le réaménagement du cœur du village. Cet article propose une synthèse de l’évolution du projet et des échanges qui ont pu avoir lieu lors de cette assemblée.

En mai 2021, nous nous étions réunis virtuellement pour présenter la première phrase du projet, soit la reconstruction de la promenade piétonne. Une fenêtre d’opportunité s’est toutefois ouverte, avec l’ouverture d’importants programmes de subvention dans la dernière année ce qui a permis à la municipalité de travailler sur la concrétisation de l’ensemble des phases du projet. Pour cette dernière rencontre, nous nous sommes donc concentrés sur le secteur de la rue Eugène-Morin où est situé le Parc de la Croix, sur le noyau commercial du cœur du village, sur l’élargissement du stationnement derrière le Bureau d’information touristique (BIT) ainsi que sur la passerelle piétonne prévue entre les deux rives. 

François Hains, architecte-paysagiste de la firme EXT. Conseil, a présenté le concept global du projet ainsi que chacune de ses composantes via visioconférence. L’enregistrement de la présentation est disponible ci-joint pour les intéressés. 

Trois suggestions citoyennes bonifient la proposition initiale

Trois éléments proposés lors de la première phase de consultation ont été étudiés puis intégrés au projet pour mieux répondre aux besoins de la population :

  1. Bonification du mobilier urbain
    La proposition initiale est bonifiée pour inclure des espaces de repos à intervalles réguliers tout au long du parcours piéton, dans un souci d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

  2. Élargissement du stationnement derrière le Bureau d’information touristique (BIT)
    Les commerces ont souligné le manque de stationnements pour leurs employés et leur clientèle, surtout en période de fort achalandage lors de la saison touristique. 

    De plus, un exercice de réflexion citoyen sur l’accueil des visiteurs de type «vanlife» à l’automne dernier s’est conclu sur une ouverture à l’idée aménager des installations permettant d’accueillir cette clientèle touristique en croissance. Aussi, la municipalité a profité de l’occasion pour demander à M. François Hains de retourner sur les planches à dessin afin de planifier l’intégration d’un stationnement derrière le BIT. Ce dernier pourra à la fois bonifier l’offre de stationnements au cœur du village et accueillir les petits véhicules récréatifs dans une plage horaire limité avec l’ajout d’une station de vidange pour les accommoder. Au total, le projet prévoit l’ajout de 17 cases de stationnement supplémentaires en incluant ceux aménagés le long de la promenade.

  3. Ajout d’une halte-cycliste
    Il avait également été proposé de penser l’intégration de services à l’usage des cyclistes locaux ou de passage. En considérant que Petit-Saguenay souhaite devenir une destination attractive pour les amateurs de plein air, et que le cyclotourisme gagne en popularité comme moyen de voyage écoresponsable, il était tout indiqué que le coeur villageois devienne un espace accueillant pour les visiteurs à vélo dans le but de favoriser le transport actif. Le projet a donc intégré une halte-cycliste du côté de la promenade qui prévoit abris, table à pique-nique, abreuvoir et espace de réparation. 

Demandes citoyennes 

La présentation de M. Hains et les échanges qui ont suivis ont également permis de préciser les propositions qui font partie du projet depuis les débuts. 

Bandes végétalisées 

Des membres du comité d’embellissement notamment avaient des questions sur le choix des végétaux qui composeront les aménagements paysagers. À ce stade-ci du projet, toutes les espèces n’ont pas été choisies. M. Hains a notamment parlé de graminées, cette plante de bord de mer à l’effet apaisant qui est résistante aux conditions en bordure de la route. Corinne Asselin, directrice du développement, a proposé d’inclure les membres du comité d’embellissement qui le souhaite à prendre part à la planification des nouvelles plates-bandes afin de profiter de leur expertise et leur connaissance du milieu. 

Mesures de ralentissement de la vitesse

Au-delà des mesures de vitesse proposée par le projet, la municipalité travaille sur un plan de sécurité routière depuis la dernière activité de consultation sur cette thématique. Celui-prévoit notamment d’analyser la possibilité d’avoir des panneaux d’affichage numérique de la vitesse. Bien que ces outils soient dispendieux, ils pourraient, en complément avec les mesures prévus par le projet, inciter les automobilistes à ralentir aux points d’entrées du village sur la route 170 et renforcer la sécurité sur ce tronçon central.

Inquiétudes par rapport aux nuisances nocturnes

Certaines inquiétudes ont de nouveaux été soulevées quant au risque de rassemblements bruyants dus à la nouvelle attractivité de ce secteur ainsi réaménagé. La volonté du conseil et de la population est sans équivoque : la promenade et le parc doivent demeurer des lieux agréables à fréquenter en toute quiétude, dans un horaire raisonnable.

Si les espaces rénovés entraînent des désagréments, la municipalité s’engage à faire respecter son règlement sur les nuisances.  

Questionnements sur l’emplacement du stationnement

Des intervenants ont souligné que le stationnement proposé derrière le Bureau d’information touristique pouvait posé un enjeu de drainage, particulièrement au printemps lorsque le niveau de la rivière est haut et que celle-ci refoule jusqu’à cet endroit. Une proposition a été faite de construire ce stationnement sur l’emplacement des deux maisons qui ont été déplacées à la suite du déluge de 1996 sur la rue Eugène-Morin.

Ajout d’une colonne Morris

Une citoyenne a proposé d’inclure une colonne Morris dans le projet afin de permettre d’afficher les évènements qui ont lieu à Petit-Saguenay.

 

Une première pelletée de terre prévue pour l’automne 2022 

Les idées des citoyens sont essentielles dans l’élaboration d’un projet majeur d’aménagement du territoire. Elles ont sans contredit permis d’améliorer la proposition initiale pour réaliser un cœur de village qui répond aux besoins et attentes de la population, qui en sera la première bénéficiaire.

Les bienfaits visés du projet sont ambitieux :

  • La création d’un espace intergénérationnel d’échange et de rencontre pour les familles, les personnes ainées et les visiteurs
  • L’intégration de mesures de sécurité routière qui permettent le ralentissement des automobilistes et favorise le transport actif et les saines habitudes de vie
  • L’augmentation des services pour les utilisateurs du cœur villageois, nommément les piétons, les cyclistes, les visiteurs et les commerces
  • Les avantages environnementaux : la végétalisation des sols, l’intégration d’espèces résistantes et indigènes, la gestion des eaux de pluies, l’utilisation de criblure de pierre perméable et l’augmentation du recours au transport actif.

Les dernières évaluations financière chiffre le projet global à 3M de dollars. À l’heure actuelle :

  • 25% du financement est confirmé;
  • nous attendons les réponses d’une demande importante au fédéral qui couvrirait 44% des dépenses;
  • il resterait un autre 20% des coûts à déposer dans deux programmes provinciaux
  • ainsi que les 10% restants qui proviennent de fonds discrétionnaires et règlement d’emprunt.

Ce portrait signifie que la première phase du projet, soit la reconstruction de la promenade piétonne, devrait débuter avant la fin de l’année. Les soumissions pour les plans et devis des composantes du projet ont été préalablement acceptées par le conseil en avril dernier. Les appels d’offres pour la réalisation des travaux devraient être lancées et octroyés au courant de l’été. Si tout se déroule comme prévu, les travaux pourraient donc pouvoir débuter à l’automne.